Sous le Haut Patronage de
Monsieur Nicolas Sarkozy
President de la Republique

En 2010, le laser aura cinquante ans,

Venez avec nous feter le cinquantenaire du laser

Par un evenement exceptionnel preside par son inventeur, le Pr. C. H. Townes

 

 

 

 





Le 16 mai 1960, Theodore Maiman, de Hughes Research Laboratories, observait pour la premiere fois un rayon laser. Cette observation est l'aboutissement de nombreuses annees de recherche, de la decouverte de l'emission stimulee par Albert Einstein en 1916, aux predictions du maser optique par C. H. Townes en 1958, aux travaux sur le pompage optique d'A. Kastler, ainsi que de nombreux autres.

Le laser a change notre vie de facon considerable. Sa lumiere, encore mysterieuse pour les scientifiques, communique, mesure, soude, guerit, nous distrait et fascine. Le laser est devenu un instrument indispensable dans les laboratoires de recherche mais aussi dans notre quotidien et son developpement apportera moult decouvertes.

Nous vous invitons a participer a la celebration de cet anniversaire, le Cinquantenaire du Laser dans la Ville Lumiere qui aura lieu en juin 2010. Cet evenement sera exceptionnel puisqu'il se fera en presence de l'inventeur du laser, Charles H. Townes, lui-meme. Il se deroulera sur deux journees tenues, la premiere a Paris au Palais du Louvre et la deuxieme a Palaiseau, a l'Ecole Polytechnique.

Conference organisee par
l'Institut de Lumiere Extreme

Le programme se compose de sessions plenieres incluant une journee pedagogique. Les sessions plenieres auront lieu sur les deux journees : le mardi 22 juin dans l'amphitheâtre du Palais du Louvre, a Paris, et le mercredi 23 juin a l'Ecole Polytechnique, a Palaiseau.

La journee pedagogique, incluant la session tout public, se deroulera le mercredi 23 juin a l'Ecole Polytechnique, a Palaiseau.

Cet evenement vise a mettre en valeur les contributions les plus importantes qui ont conduit aux nombreuses applications du laser dans tous les domaines que nous connaissons aujourd'hui.

Mettre en valeur et
augmenter le rayonnement
de la communaute du laser

Promouvoir la photonique

Promouvoir les metiers de la recherche et de la technologie

Eveiller des vocations scientifiques et techniques chez les jeunes etudiants

Sensibiliser les etudiants et lyceens au monde scientifique.

 
Les sessions plenieres

Elles s'adressent principalement aux scientifiques. C. H. Townes et les pionniers du laser retraceront son invention et decriront ses premiers pas. Cette partie historique sera suivie par les presentations de plusieurs Prix Nobel ou personnalites du laser decrivant son evolution et ses grandes applications scientifiques et societales.

La journee pedagogique

Elle s'adresse principalement aux etudiants, lyceens et scolaires ainsi qu'a leurs professeurs.
Deux sessions pedagogiques de niveau un ou deux ans avant et apres le baccalaureat seront illustrees par des experiences et des demonstrations au cours de la journee. Une grande table ronde permettra aux jeunes d'interagir avec les Prix Nobel et de leur poser directement leurs questions.
L'ensemble de la journee se deroulera dans une ambiance festive.

Forum

Des experiences seront presentees toute la journee pour illustrer le laser, son histoire, ses proprietes et ses grandes applications. Ce forum est ouvert a tous. Environ 22 stands, un scientibus, un show laser, une machine a graver par laser et la possibilite de realiser des hologrammes seront la.

Une session tout public

Des conferences tous niveaux, en francais, presenteront de nombreux themes lies au laser et a son histoire le mercredi 23 juin apres-midi a l'Ecole Polytechnique.

 
   
Sous la presidence de l'inventeur du laser, le
Pr. Charles Townes,
accompagne de six autres Prix Nobel et de nombreuses personnalites du monde scientifique, economique, technologique et medical, un evenement exceptionnel et de nombreuses personnalites scientifiques du monde du laser

(programme provisoire)

 

1 |
le Pr. Charles H. Townes
accompagne de six autres Prix Nobel

2 |
Autres personnalites
scientifiques intervenant

3|
Programme Scientifique

Guest of Honor:

Kathleen Maiman,
shown with husband
Ted Maiman c. 1998

 

 
  Provisoire:
Pr. Alain Aspect, Institut d'optique, Graduate School (France)
From Einstein to Wheeler : wave-particle duality brought to light
Pr. Sigrid Avrillier, Universite de Villetaneuse, (France)
Lasers et Medecine
Dr. Catherine Cesarsky, Haut commissaire a l' Energie Atomique, (France)
Fifty years of laser physics at CEA
Pr. Emmanuel Desurvire, Thales, (France)
Prs. E. Desurvire, D.Payne and M.Nakazawa: Fibre-laser amplifiers within a fiberglass Web
Pr. Serge Haroche, College de France Ecole Normale Superieure (France)
Exploring the quantum nature of light in a photon box
Pr. Ferenc Krausz, Max Planck Institute, Garching (Allemagne)
Attoworld - Where a second lasts an eternity
Dr. Marc Nantel, Ontario Centers of Excellence, Toronto (Canada) Moderateur Table Ronde Nobel
Pr. John Nuckolls, Lawrence Livermore Laboratory (USA)
Laser Inertial Fusion Energy
Pr. Wilson Sibbett, University of St. Andrews, (UK)
Ultrafast lasers - invention to practicality
Dr. Erich Spitz, Thales, (France)
The first steps towards lasers and their applications in France
Pr. Orazio Svelto, Institut Polytechnique de Milan (Italie)
Early developments in Laser Science and Technology
Pr. Toshiki Tajima, Chaire Blaise Pascal
Institut de la Lumiere Extreme (France)

High Field Science
Dr. Pierre Tournois, Societe Fastlite (France)
Time Control of Laser Pulses
Pr. Juris Upatnieks (E. Leith), University of Michigan (USA)
Challenges of making the first carrier-frequency holograms
Pr. Gabriel Weinreich (P. Franken), University of Michigan (USA)
Optical Harmonics: Memories of the Past and Fantasies of the Future

1 |
le Pr. Charles Townes
accompagne de six autres Prix Nobel

2 |
Autres personnalites
scientifiques intervenant

3|
Programme Scientifique

 
 

Provisoire

Programme scientifique
du Cinquantenaire du Laser dans la Ville Lumiere

La naissance et les premiers pas du laser

  • Origin of the Laser (C. Townes)
  • Optical Harmonics: Memories of the Past and Fantasies of the Future G. Weinreich)
  • Challenges of making the first carrier-frequency holograms (J. Upatnieks)
  • The Laser gives birth to Nonlinear Optics (N. Bloembergen)
  • Early developments in Laser Science and Technology (O. Svelto)
  • The first steps towards lasers and their applications in France (E. Spitz)

Les grandes etapes du laser et les nouveaux domaines de physique

  • Laser Manipulation of Atoms (C. Cohen-Tannoudji)
  • Seeing in 4-Dimensions-from Cats to Atoms (A. Zewail)
  • Heterostructure Lasers: How it all got started (H. Kroemer)
  • Fifty years of laser physics at CEA (C. Cesarsky)
  • Exploring the quantum nature of light in a photon box (S. Haroche)
  • From Einstein to Wheeler :  wave-particle duality brought to light (A. Aspect)
  • Ultrafast lasers - invention to practicality (W. Sibbett)
  • Time Control of Laser Pulses (P. Tournois)
  • Attoworld - Where a second lasts an eternity (F. Krausz))
  • High Field Science (T. Tajima)

Les grandes applications

  • Fibre-laser amplifiers within a fiberglass Web  (C. Kao, E. Desurvire, M. Nakasawa, D.N. Payne) )
  • Lasers and Medicine (S. Avrillier)
  • Laser Inertial Fusion Energy  (J. Nuckolls)

1 |
le Pr. Charles Townes
accompagne de six autres Prix Nobel

2 |
Autres personnalites
scientifiques intervenant

3|
Programme Scientifique

 

Les 50 ans du Laser : Un evenement scientifique exceptionnel

2010, anniversaire des 50 ans de la demonstration du laser par Theodore Maiman le 16 mai 1960, le Pr. Charles H. Townes, inventeur du concept, ainsi que Mme Veuve Maiman etaient a Paris, ville lumiere pour l'occasion. Ils etaient entoures de cinq autres Prix Nobel, ainsi que 13 personnalites du laser, pour deux journees scientifiques extraordinaires entre le palais du Louvre et l'ecole Polytechnique.

La ville lumiere, c'est cet argument de Gerard Mourou, directeur de l'Institut de la Lumiere Extreme, situe sur le campus de l'ecole Polytechnique, qui a convaincu C.H. Townes de venir a Paris, a 95 ans ! << Ayant moi-meme recu le prix Charles Townes en 2009, j'ai eu l'idee de feter les 50 ans du laser a Paris et a l'X, sur deux jours. Il etait tres impor- tant de reunir les pionniers du laser encore une fois parce que ce sont des exemples dans la science. Charles Townes est tres admire de la communaute scientifique et sa presence facilement convaincu les autres prix Nobel. >>, raconte Gerard Mourou. << Je voulais que cet anniversaire se passe dans un lieu prestigieux, le Louvre, et dans une ecole prestigieuse, l'ecole Polytechnique, où une vingtaine de personnalites associees a l'optique ont enseigne ou recu leur formation >>.

Les deux plus grandes associations internationales de l'optique, l'OSA et le SPIE etaient aussi representees par leurs president et directeur general.

La journee du mardi 22 juin au Louvre etait consacree aux 600 chercheurs presents pour l'occasion. La femme de Theodor Maiman, l'inventeur du premier Laser, est venue presenter ce tout premier laser << de poche >>, << the Ruby Laser >>, qui donne une emission laser au moyen d'un cristal de rubis. Charles H. Townes, prix Nobel 1964, s'est exprime sur sa decouverte du premier Maser (M pour micro-ondes, contrairement au L de lumiere pour le Laser) en 1954 et le chemin parcouru depuis dans ce domaine : << le laser a vraiment bouleverse la science et la technologie >>. << Vous devez etre ouvert d'esprit et prendre des risques >> a conseille Charles H. Townes aux jeunes chercheurs. << Tout le monde devrait avoir la volonte de prendre des risques et de faire des decouvertes >>, a-t-il conclu.

L'ecole Polytechnique accueillait mercredi 23 juin, en plus des conferences scientifiques, des sessions peda- gogiques destinees aux 600 jeunes lyceens et etudiants venus de la France entiere et de l'etranger. Les eleves ont rencontre les Prix Nobel et ont pu leur poser des questions. << Nous voulons donner une image de la science qui soit attractive >>, explique Christine Labaune, chercheur au Laboratoire pour l'Utilisation des Lasers Intenses a l'ecole Polytechnique et Grand prix Carnot de l'Academie des sciences en 2009. << Le laser se prete bien a une communication autour de la science et de la physique en particulier. Nous leur donnons l'opportunite de s'interesser a un sujet qui les touche de pres, d'eveiller leur curiosite sur le laser, qui a change notre vie quotidienne. Nous voulons les surprendre ! >> Enfin, des conferences etaient ouvertes au grand public dans l'apres-midi.

<< Le laser est neuf, meme s'il a 50 ans. Il faut toujours quelque chose pour alimenter l'enthousiasme des chercheur afin que le domaine s'epanouisse encore. C'est pourquoi nous voulons sensibiliser les jeunes qui s'orientent vers la science. Faire venir des prix Nobel pour leur parler et partager leur experience peut eveiller des passions ! >>, espere Gerard Mourou.

1 | 2
 

L'ecole Polytechnique est un etablissement d'enseignement superieur et de recherche de niveau mondial, vecteur d'une culture d'excellence a forte dominante scientifique, dans une grande tradition humaniste. Fondee en 1794, cette institution a forme des polytechniciens illustres qui ont joue un role dans l'histoire de la France, des sciences et de l'economie. Son leadership sur les formations d'ingenieur repose sur la qualite de ses etudiants, de ses enseignants et de ses chercheurs, et sur une specificite forte et unique : une formation pluridisciplinaire de tres haut niveau, a la fois scientifique et humaine.

Actuellement :

eCOLE POLYTECHNIQUE

Largement internationalisee (30% de ses etudiants, 19% de son corps d'enseignants-chercheurs), l'ecole Polytechnique associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique.

Sa formation promeut une culture d'excellence a dominante scientifique, dans une forte tradition humaniste. A travers ses trois cycles - ingenieur, master et doctorat - l'ecole Polytechnique forme des femmes et des hommes responsables, capables de mener des activites complexes et innovantes, pour repondre aux defis de la societe du XXIe siecle.

Avec ses 22 laboratoires, tous unites mixtes de recherche avec le CNRS, le Centre de recherche de l'ecole Polytechnique travaille aux frontieres de la connaissance, sur les grands enjeux interdisciplinaires scientifiques, technologiques et societaux.

L'ecole Polytechnique, membre de ParisTech, est aussi l'un des moteurs du projet du campus de Saclay, qu'elle porte avec 20 autres partenaires academiques et scientifiques.

Et :

HISTORIQUE

Au lendemain de la Revolution de 1789, la France se trouve dans une situation de chaos et manque cruellement d'ingenieurs et de cadres. Le Comite de salut public cree une commission de travaux publics, pour organiser une nouvelle << ecole centrale des travaux publics >>. Le 7 vendemiaire an III (28 septembre 1794) est creee officiellement cette ecole centrale des travaux publics, future ecole polytechnique.
L'ecole, installee au Palais Bourbon, est inauguree le 21 decembre 1794 devant 272 eleves. Apres une deuxieme session d'examen, la premiere promotion de 400 eleves doit suivre une instruction en mathematiques, physique et chimie sur une periode de trois ans. L'ecole est renommee << ecole polytechnique >> par la loi du 15 fructidor an III (1er septembre 1795). L'adjectif << polytechnique >> a ete choisi afin de symboliser la pluralite des techniques enseignees.

En 1805, Napoleon Ier donne a l'ecole un statut militaire et l'installe sur la montagne Sainte-Genevieve a Paris.

L'ecole est surnommee l'<< X >> depuis le milieu du XIXe siecle en raison de l'insigne de l'ecole, deux canons croises, ou de l'inconnue << x >>, symbole de la preeminence des mathematiques dans la formation des polytechniciens.

En 1970, elle recoit un statut civil tout en restant rattachee au ministere de la Defense. L'admission des femmes dans cette ecole militaire est autorisee depuis 1972, promotion integree par sept femmes, dont le major de promotion (Anne Chopinet). En 1976, l'ecole demenage a Palaiseau (Essonne).

L'ecole Polytechnique, membre de ParisTech, est aussi l'un des moteurs du projet du campus de Saclay, qu'elle porte avec 20 autres partenaires academiques et scientifiques.

1 | 2
 

L'ecole Polytechnique est un etablissement d'enseignement superieur et de recherche de niveau mondial, vecteur d'une culture d'excellence a forte dominante scientifique, dans une grande tradition humaniste. Fondee en 1794, cette institution a forme des polytechniciens illustres qui ont joue un role dans l'histoire de la France, des sciences et de l'economie. Son leadership sur les formations d'ingenieur repose sur la qualite de ses etudiants, de ses enseignants et de ses chercheurs, et sur une specificite forte et unique : une formation pluridisciplinaire de tres haut niveau, a la fois scientifique et humaine.

Actuellement :

eCOLE POLYTECHNIQUE

Largement internationalisee (30% de ses etudiants, 19% de son corps d'enseignants-chercheurs), l'ecole Polytechnique associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique.

Sa formation promeut une culture d'excellence a dominante scientifique, dans une forte tradition humaniste. A travers ses trois cycles - ingenieur, master et doctorat - l'ecole Polytechnique forme des femmes et des hommes responsables, capables de mener des activites complexes et innovantes, pour repondre aux defis de la societe du XXIe siecle.

Avec ses 22 laboratoires, tous unites mixtes de recherche avec le CNRS, le Centre de recherche de l'ecole Polytechnique travaille aux frontieres de la connaissance, sur les grands enjeux interdisciplinaires scientifiques, technologiques et societaux.

L'ecole Polytechnique, membre de ParisTech, est aussi l'un des moteurs du projet du campus de Saclay, qu'elle porte avec 20 autres partenaires academiques et scientifiques.

Et :

HISTORIQUE

Au lendemain de la Revolution de 1789, la France se trouve dans une situation de chaos et manque cruellement d'ingenieurs et de cadres. Le Comite de salut public cree une commission de travaux publics, pour organiser une nouvelle << ecole centrale des travaux publics >>. Le 7 vendemiaire an III (28 septembre 1794) est creee officiellement cette ecole centrale des travaux publics, future ecole polytechnique.
L'ecole, installee au Palais Bourbon, est inauguree le 21 decembre 1794 devant 272 eleves. Apres une deuxieme session d'examen, la premiere promotion de 400 eleves doit suivre une instruction en mathematiques, physique et chimie sur une periode de trois ans. L'ecole est renommee << ecole polytechnique >> par la loi du 15 fructidor an III (1er septembre 1795). L'adjectif << polytechnique >> a ete choisi afin de symboliser la pluralite des techniques enseignees.

En 1805, Napoleon Ier donne a l'ecole un statut militaire et l'installe sur la montagne Sainte-Genevieve a Paris.

L'ecole est surnommee l'<< X >> depuis le milieu du XIXe siecle en raison de l'insigne de l'ecole, deux canons croises, ou de l'inconnue << x >>, symbole de la preeminence des mathematiques dans la formation des polytechniciens.

En 1970, elle recoit un statut civil tout en restant rattachee au ministere de la Defense. L'admission des femmes dans cette ecole militaire est autorisee depuis 1972, promotion integree par sept femmes, dont le major de promotion (Anne Chopinet). En 1976, l'ecole demenage a Palaiseau (Essonne).

L'ecole Polytechnique, membre de ParisTech, est aussi l'un des moteurs du projet du campus de Saclay, qu'elle porte avec 20 autres partenaires academiques et scientifiques.

Date limite : 12 Juin

Inscription Sessions
Plenieres

Inscription Journee Pedagogique

Inscription Session
Tout Public

(Inscriptions dans la limite des places disponibles)

pour les inscriptions de groupe, veuillez ecrire a secretary@laser50paris.com

 

 

 

histoire [x]

ecole Polytechnique

le Louvre

telechargements

affiche

depliant

liens

laserfest.org

50ansdulaser.com

Ted Maiman avec son laser á rubis lors du 25eme anniversaire de la naissance du laser.
Comite pedagogique

G. Mourou, Directeur de l'Institut de Lumiere Extreme

C. Labaune, Directrice de recherche au CNRS, ecole Polytechnique

B. Macon-Bogaert, Presidente de Sciences Essonne

B. Bourdon, Directrice de la communication, Universite Paris-Sud 11

P. Chavel, Directeur de recherche au CNRS

J-P. Huignard, Thales Research & Technology

D. Juraszek, Ingenieur CEA

M-F. Karatchentzeff, Membre du comite des

Olympiades de Physique

K. Lewis, Professeur de classe preparatoire aux grandes ecoles

N. Sciardis, Chef du projet "Action pedagogique" du CEA

Comite de communication

B. Bourdon, Directrice de la communication de Paris XI

A. Da Costa, Responsable de la communication du Triangle de la Physique

P. Delbonnel, Directeur de la communication de Thales Optronique

J. Deschard, Directeur de la communication de l'Ecole Polytechnique

L. Franchiset, Chargee de la communication de l' Institut d'Optique Graduate School

E. Lambouroud, Directeur de la communication d'Opticsvalley

N. Litwin, Chargee de communication externe de l'Ecole Polytechnique

J. Martin, Assitant communication de l'Ecole Polytechnique

C. Perrin, Directeur Adjoint de la communication du CEA

F. Tardivel, Directrice du Developpement et de la Communication d'ENSTA ParisTech

F. Trouslard-Zielinski, Chargee de communication du CNRS

S. Zaczek, Assitante communication evenementielle de l'Ecole Polytechnique